Catégories
Matériel Tuto gratuit

Comment choisir sa machine Ă  coudre

Maîtriser l’art de la couture comporte de nombreux avantages. Cela vous permettra de raccommoder vos vêtements en arrangeant par exemple les accrocs, les boutons qui se détachent, les coutures qui se défont,… Maîtriser la couture vous permettra également d’apporter des customisations et retouches à vos vêtements ou même d’en confectionner de toutes pièces. Et bien évidemment, il est tout à fait possible de faire de la couture un métier à temps partiel ou à temps plein. La maîtrise des diverses techniques passe par l’apprentissage. Et l’apprentissage passe par l’utilisation des aiguilles, du dé à coudre, des instruments de mesure ou encore des outils de découpe. Mais s’il y a un outil qui s’avère primordial dans le cadre de la couture, c’est bien évidemment, la machine à coudre. D’ailleurs, c’est l’outil qui nécessite le plus d’investissement. Il existe de nombreux modèles disponibles sur le marché, ce qui peut désorienter le débutant ou la débutante lors de l’achat. Ce petit guide vous permettra de choisir votre première machine à coudre.

Petite histoire de la machine Ă  coudre

Il faut bien admettre que la machine Ă  coudre a Ă©normĂ©ment rĂ©volutionnĂ© la pratique de la couture, puisque ce dispositif permet d’effectuer des points plus rapidement, mais Ă©galement plus facilement. L’invention de la première machine Ă  coudre fonctionnelle remonte Ă  1830. Elle est attribuĂ©e Ă  un tailleur français du nom de BarthĂ©lemy Thimonnier. Ă€ l’époque, Thimonnier rĂ©alisait dĂ©jĂ  le changement que pourrait apporter cette machine dans le domaine de la couture. Il a donc brevetĂ© son invention, sous le nom de « mĂ©canique Ă  coudre Â». Le dispositif fabriquĂ© Ă  partir de bois, utilisait un fil continu et a Ă©tĂ© conçu pour effectuer 200 points Ă  la minute.

Au fur et à mesure, ce premier modèle de machine à coudre a été amélioré. Ainsi, Walter Hunt mécanicien et inventeur américain y ajoute la canette permettant ainsi l’utilisation de deux fils. Elias Howe ou encore Isaac Merritt Singer fondateurs des célèbres machines à coudre Singer continuent à l’améliorer dans les années 1850 et commence à proposer des machines à coudre domestique.

Ce n’est que vers la moitié du 20ème siècle plus précisément en 1940 que la machine à coudre électrique fait son apparition. Le premier modèle est connu sous le nom d’Elna 1. Si la machine à coudre mécanique a révolutionné la couture, la machine à coudre électrique a renforcé son aspect pratique en augmentant la rapidité, en facilitant l’utilisation et en y ajoutant de nombreuses autres fonctionnalités. Les modèles les plus avancés de machine à coudre électrique et électronique sont par exemple dotés de mémoire, un système très utile pour la réalisation automatique de certains motifs très complexes.

La nécessité d’utiliser la machine à coudre

La nécessité d’une machine à coudre peut paraître bien évidente, mais cela ne signifie pas pour autant que l’aiguille à coudre ne sert plus à rien. En effet, l’aiguille à coudre est un outil qui reste indispensable pour le couturier ou la couturière. C’est avec l’aiguille à coudre qu’un couturier pourra réellement exprimer son talent. Cet outil se décline d’ailleurs sous diverses variantes.

Cela étant dit, pour un travail d’envergure, nécessitant beaucoup de temps et d’effort, l’utilisation de la machine à coudre est indispensable étant donné qu’il est rapide, tout en restant précis, facile à utiliser et moins fatigant.

Les critères à tenir en compte lors de l’achat de la machine à coudre

C’est généralement au moment de la visite des merceries, des boutiques d’appareils électroménagers ou encore des sites Internet spécialisés dans le domaine qu’on réalise la diversité des machines à coudre. Quand on est débutant, il est difficile de s’orienter parmi ces multitudes de modèles de machines.

Optez pour une machine à coudre mécanique simple et à prix raisonnable

Lorsqu’on débute l’apprentissage de la couture, il n’est pas nécessaire d’acheter une machine à coudre de modèle avancé. Au contraire, cela pourrait être contre-productif puisque ces modèles de machines comportent de nombreuses fonctionnalités qui, bien évidemment, seront d’une aide précieuse pour les couturiers et couturières de niveau avancé et professionnels, mais qui ne serviront pas forcément au débutant lors de l’apprentissage. Ce dernier risquera même d’être désorienté par tant de détail sur une seule et unique machine.

Et bien évidemment, les modèles avancés de machine à coudre sont plutôt couteux. Ce serait donc dommage d’en acheter une de ce type, mais de ne pas l’exploiter au maximum de son potentiel. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous devez choisir la machine la moins chère sur le marché.

Les machines à coudre bon marché peuvent être de vrais nids à problème après un moment d’utilisation voire dès le début de l’utilisation. Cela risquerait d’être frustrant lors de l’apprentissage de la couture. Mais le fait est que les machines à coudre pour débutant sont généralement disponibles à des prix raisonnables.

La raison est que ces modèles de machine à coudre disposent généralement de fonctionnalités plus limitées que les modèles avancés, mais ils suffiront amplement pour effectuer l’apprentissage et évoluer. Pour un budget aux alentours de 150 €, vous obtiendrez sans aucun doute une bonne petite machine à coudre mécanique efficace, robuste, supportant parfaitement une utilisation prolongée et qui convient parfaitement au travail d’un tissu épais comme la polaire heavyweight.

Les fonctionnalités indispensables

Comme nous l’avons déjà mentionné, il n’est pas nécessaire d’opter pour les modèles haut de gamme dotés de multiples fonctionnalités. Cela étant dit, il existe certaines fonctionnalités indispensables afin que vous puissiez effectuer votre apprentissage de la couture, dans de bonnes conditions.

Qu’elle soit mécanique ou électrique, une machine à coudre permet généralement d’effectuer différents points de couture. S’il existe plusieurs types de points de couture, les plus utilisés sont notamment le point de couture droit, le point de couture en zigzag et finalement le point de couture invisible. Nous vous conseillons donc d’opter pour une machine à coudre disposant de ces 3 types de points. Vous pouvez ajouter à cela la boutonnière.

Durant la pratique de la couture, la longueur et la largeur des points de couture dépendront notamment du type de tissu sur lequel vous travaillez, mais également de ce qui vous convient le mieux. Il est donc conseillé d’opter pour une machine à coudre disposant d’une fonctionnalité de réglage de la longueur ainsi que de la largeur des points.

Le choix de la dimension et du poids de la machine

Le choix de la dimension et du poids est important et il faudra trouver un certain compromis. Une machine à coudre de taille compacte et de poids léger sera peu encombrante et facile à ranger et à transporter. Cela étant dit, en raison de cet aspect compact, elle aura une surface de travail plus réduite, ce qui peut s’avérer peu pratique.

Et bien évidemment, une machine à coudre de grande taille disposera d’une surface de travail plus importante et équilibrée. Mais en contrepartie, la machine sera plus imposante et plus encombrante. Elle sera donc plus difficile à transporter en cas de déplacement. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de trouver un bon compromis entre ces deux aspects et opter pour une machine à coudre de taille moyenne.

Les marques de machine à coudre les plus réputées

Si malgrĂ© les critères prĂ©cĂ©demment mentionnĂ©s, vous avez encore du mal Ă  choisir une machine Ă  coudre, alors il faudra utiliser la bonne vieille mĂ©thode de : la marque la plus cĂ©lèbre.

En matière de machine à coudre, la marque la plus connue est sans aucun doute Singer. Créée par Isaac Merritt Singer en 1851, l’entreprise américaine Singer fournit des machines à coudre un peu partout dans le monde et dispose d’une large gamme dans le domaine.

Toutes les marques précitées proposent des machines à coudre de très bonne facture. Vous trouverez facilement des modèles pour des couturiers avancés, mais également des modèles pour débutants. Mais si on ne devait que citer quelques modèles, le Singer Initiale ferait partie du lot. Le Singer Initiale est donc modèle mécanique d’entrée de gamme à un prix tout à fait abordable. Pourtant, ce modèle reste très pratique et efficace pour les débutants. La machine dispose notamment d’un réglage manuel de tension de fil et de longueurs de points. Il dispose également de la fonctionnalité bras libre. S’ajoute à cela une surface de travail éclairée. Le Singer Initial dispose d’une dimension très compacte ainsi que d’un poids ultra léger de 6.2 kg.

La marque allemande Pfaff, créée en 1862 par le fabricant d’instruments de musique Georg Michael Pfaff, dispose également d’excellente gamme de machines à coudre. À noter tout de même que Pfaff, Singer mais également Husqvarna Viking appartiennent actuellement au groupe SVP Worldwide.

Il y a également la marque Bernina de l’entreprise suisse Bernina International AG. Cette entreprise a été créée en 1893 par Karl Friedrich Gegauf lorsqu’il a créé le premier modèle de machine permettant de coudre des ourlets.

Vient ensuite la marque Brother ou « Buraza Kogyo Kabushiki-gaisha Â» en japonais. Le Brother Industries est donc une sociĂ©tĂ© japonaise crĂ©Ă©e en 1908 par Kanekichi Yasui, spĂ©cialisĂ© dans un premier temps dans la rĂ©paration de machine Ă  coudre. Plus tard, l’entreprise s’est lancĂ©e dans la fabrication et continue toujours Ă  produire actuellement.

Ă€ cĂ´tĂ© de la marque Brother, Janome mot japonais qui signifie « Ĺ“il de serpent Â» nous vient Ă©galement tout droit du pays du soleil levant. L’entreprise Janome a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 1921 par Yosake Ose et Shigeru Kamematsu. La marque Janome a su rapidement se faire un nom et rivaliser avec les marques prĂ©citĂ©es en offrant des machines Ă  coudre de très bonne qualitĂ©.

L’entreprise Elna nous vient finalement de Suisse comme la marque Bernina. La société Elna International propriétaire de la marque a été créée en 1940. Elna a produit le premier modèle de machine à coudre électrique nommé Elna 1. Tout comme l’entreprise New Home, Elna a été rachetée par la société japonaise Janome en 1996. Elna garde tout de même son indépendance.

Même si nous n’avons pas mentionné le Silvercrest dans notre liste de meilleures marques de machine à coudre, le Silvercrest SNM 33B1 figure tout de même parmi les machines à coudre mécanique d’entrée de gamme les plus appréciées. Elle dispose de 33 points de couture, d’un réglage de longueur et de largeur de point. Le réglage de la tension de fil se fait automatiquement. C’est un modèle peu encombrant et d’un poids léger d’environ 6 kg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *