Tout savoir sur le tissu en soie

Mis à jour le

La soie est l’une des matières les plus convoitée par les passionnés d’étoffes luxueux et d’habit chic. Rien d’étonnant à cela puisqu’en plus d’être la fibre naturelle la plus résistante, la soie permet d’obtenir un tissu magnifique et fluide tout en gardant une certaine texture. Nous verrons dans cet article que la texture de la soie peut varier selon le tissage du tissu, et cela est déterminé dès la culture du ver à soie.

blank

Ver à soie ? Oui, la soie est une fibre d’origine animale produite par le ver à soie appelé Bombix Mori pour la soie conventionnelle, et Tussah pour la soie sauvage (ou soie éthique). Sans entrer dans les détails, la soie dite éthique garde le ver à soie en vie, et la fibre subit très peu de modification chimique. Mais toujours est-il que la soie sauvage est très peu utilisée dans le domaine textile puisque ce tissu est trop épais et rigide avec une texture marquée et irrégulière.

Dans cet article, nous nous orientons plus vers la soie conventionnelle.

Avant d’entrer dans les détails, voici les types de soies les plus utilisés dans le domaine de la mode et de la couture en général.

  • La mousseline de soie 
  • Le crêpe de chine 
  • Le crêpe georgette 
  • Le satin de soie
  • La soie lavée
  • L’organza de soie
  • Le taffetas de soie
  • Le brocart
  • La soie sauvage.

A titre d’information, la soie est indiquée pour réaliser des projets de jupes, de robes ou des drapés.

Vous le savez déjà, la soie est une étoffe luxueuse mais également fine et fluide. Cela nécessite des précautions particulières lors de sa coupe et sa manipulation sous l’aiguille de la machine à coudre.

Nous présenterons ci-après les conseils pour coudre votre tissu en soie, mais avant tout, il est recommandé de laver votre tissu.

blank

Prélavez votre tissu

La soie a tendance à rétrécir au premier lavage. Ce rétrécissement est de l’ordre de 5 à 15% selon l’armure et le tissage utilisé, alors pour éviter les mauvaises surprises, nous vous recommandons de laver votre tissu avant de l’entamer.

La soie étant fine et délicate, optez pour un lavage à la main en séparant les couleurs car les teintures peuvent couler. Sous une eau froide et à l’aide d’un savon doux, lavez lentement votre tissu ; mais attention, n’essorez pas ! Après le lavage, laissez-le sécher sur une surface plane puis repassez si besoin, en choisissant l’option soie sur votre fer à repasser.

Choisissez et préparez vos outils

La soie est glissante et fragile, voici quelques précautions à prendre lors de la coupe et la couture de votre tissu.

  • Utilisez des ciseaux bien aiguisés pour obtenir une coupe nette. Puisque la soie a tendance à s’effilocher, vous pouvez également utiliser un ciseau dentelé ou cranté.
  • Installez des aiguilles fines sur votre machine à coudre, de préférence Microtex 60 ou 70. Pareils pour les épingles, choisissez des dimensions fines pour éviter d’abîmer votre beau tissu en y laissant des trous.
  • Optez pour un fil en soie si possible, mais un fil en polycoton ou polyester fera bien l’affaire également.
  • Aussi, préparez du papier à soie et de l’entoilage avant d’entamer la coupe de votre tissu à soie.
kit de couture pour les débutants
blank

Coupez votre tissu

Découper la soie s’avère être une étape laborieuse à moins de suivre les conseils suivants.

  • Pour éviter que votre tissu ne glisse entre vos doigts, vaporisez-le avec un stabilisateur de textile, ou une bombe à amidon, ou à défaut, trempez votre tissu dans un mélange d’eau et d’amidon puis laissez sécher.  Cela rendra votre soie plus facile à travailler. Ne vous inquiétez pas, ces produits disparaissent au premier lavage, sans laisser la moindre trace.
  • Positionnez votre tissu sur du papier à soie ou de la mousseline, puis maintenez avec des épingles ou un poids à patron, puis découpez délicatement.

La soie étant glissante, froissable il peut facilement froncer. Evitez donc de découper deux tissus ou deux épaisseurs en même temps car le résultat d’un petit décalage entre deux tissus coupés serait catastrophique. Evitez une découpe au pli, et prenez la peine de découper une à une chaque pièce du patron même si elles sont de la même forme et dimensions.

Selon votre projet de couture, n’hésitez pas à entoiler votre tissu, mais utilisez un entoilage non thermocollant. Pour en savoir plus sur l’entoilage, découvrez notre guide ici.

Coudre la soie

Il est temps de passer à la couture. Et là encore, il faut respecter les précautions qui s’imposent pour éviter d’abîmer le tissu.

Avant tout, essayez d’abord votre couture sur un morceau ou chute de tissus avant d’entamer votre beau tissu en soie.

Nous l’avons déjà dit, la soie étant fluide et glissante, n’hésitez pas à bâtir ou faufiler préalablement les pièces de votre ouvrage à la main pour éviter que les tissus ne se déplacent sous la machine à coudre.

Par la suite, sur votre machine à coudre, installez un pied de biche plat qui n’accrochera pas votre tissu. Choisissez des points pas trop serrés pour que le tissu ne fronce ni gondole entre les points de couture. Et puis utilisez votre papier à soie pour que le tissu ne glisse pas lors du passage sous le pied de biche.

Nous rappelons qu’il est important de coudre la soie lentement et régulièrement pour éviter que le tissu se fronce, tout en gardant une régularité au niveau des points de couture.

blank
blank

La finition

Nous l’avons dit plus haut, la soie a tendance à s’effilocher facilement. Finissez votre ouvrage à l’aide d’une surjeteuse ou à l’aide d’une finition à l’anglaise.

Entretien de la soie

Comme au premier lavage, lavez votre vêtement en soie à la main avec du savon doux, toujours en séparant les couleurs. Cela vous permettra de garder votre précieux vêtement en bon état.

Créer des vêtements en soie requiert des précautions supplémentaires par rapport aux autres tissus mais avec de l’habitude et de l’expérience, vous serez satisfait du résultat obtenu. Alors, à vos machines !


Commentaires

2 réponses à “Tout savoir sur le tissu en soie”

  1. Avatar de Coursdecouture.org
    Coursdecouture.org

    Recommencez par soigner votre soie avec une solution à base d’eau et de vinaigre blanc avant la coupe. Nettoyez ensuite avec de l’eau claire et un peuple doux, éviter l’alcool. Utiliser des outils en bois ou en acier inoxydable pour le travail. Protégez-les avec du papier de filtrage après la coupe, nettoyez à la main ou à la machine avec une pinceau à poil et du savon détenteur. Réduisez l’exposition à la lumière directe pour conserver l’éclat.

  2. Avatar de Emily Johnson
    Emily Johnson

    Quand j’entre en matière de couture avec de la soie, je me pose souvent cette question unpein gênante : “Comment dois-je bien nettoyer et entretenir mes pièces en soie avant et après la coupe pour qu’elles gardent leur éclat et leur brillance?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *