Catégories
Tuto gratuit

Comment coudre un pantalon ?

blank

La couture intĂ©resse bon nombre de personnes. Cependant, faute de temps ou de moyens, la plupart d’entre eux n’arrivent pas Ă  intĂ©grer un centre de formation adaptĂ©. Actuellement, il existe un large choix de supports qui vont vous donner un coup de pouce afin d’exceller dans ce domaine tels que les ouvrages, les articles en ligne voire mĂȘme des forums. Vous avez certes passĂ© un bon moment sur l’assemblage et la mise en place des parties de vĂȘtement telles que les poches, les braguettes ou encore les ourlets. DĂ©sormais, il est temps de franchir le pas dans la confection des piĂšces vestimentaires. DĂ©butons l’auto apprentissage par la confection d’un pantalon. Nous allons donc vous indiquer dans cet article les diffĂ©rentes Ă©tapes pour coudre un pantalon.

SAVOIR COUDRE PRÉSENTE BEAUCOUP D’AVANTAGES

MĂȘme si la couture semble ĂȘtre un vrai casse-tĂȘte pour les non-initiĂ©s(e)s, elle recĂšle de nombreux avantages pour ceux ou celles qui arrivent Ă  la maitriser

Elle est inséparable de notre quotidien

Nous avons tous Ă©tĂ© confrontĂ©s plus d’une fois Ă  des dĂ©sagrĂ©ments lies Ă  nos vĂȘtements : une couture qui se dĂ©fait, un bouton qui se dĂ©tache, un vĂȘtement trop ample et tant d’autres. Ainsi, la connaissance en couture est indispensable pour notre quotidien. L’avantage est que cela minimise les va-et-vient chez le couturier. Cela vous Ă©viterait un gaspillage de temps et  d’argent. La couture ne se cantonne pas seulement sur la confection des piĂšces d’habillement. Elle touche divers domaines tels que la dĂ©coration d’intĂ©rieur et tant d’autres.

blank

Un passe-temps comme les autres

La couture constitue un passe-temps favori pour bon nombre de personnes. Les passionnĂ©s  passent la majeure partie de leurs temps libres seuls ou en groupe Ă  manier ciseaux, aiguilles et patrons, Ă  faire et Ă  dĂ©faire des coutures. Ou bien, ils se retrouvent sur l’univers virtuel Ă  consulter les forums et blogs dans le but de dĂ©nicher une Ɠuvre inspirante, d’amĂ©liorer sa connaissance ou partager ses expĂ©riences.

blank

 La couture est lucrative

La couture est plus qu’un loisir. C’est un mĂ©tier Ă  part entiĂšre. Beaucoup l’ont choisi comme principale source de revenus ou pour arrondir leurs fins de mois. AprĂšs des Ă©tudes plus approfondies dans le domaine,  il n’est pas Ă©tonnant de voir des passionnĂ©s s’aventurer dans le stylisme en crĂ©ant leur propre maison de couture, d’autres choisissent de s’intĂ©grer dans des industries textiles. Actuellement, il est fort possible d’étendre ses activitĂ©s dans d’autre univers comme la maroquinerie.

LES INDISPENSABLES AVANT LA COUTURE

La couture nĂ©cessite un minimum de mĂ©thode et d’organisation. Les dĂ©butants dans le domaine devront donc apprendre Ă  se familiariser avec les diffĂ©rents outils nĂ©cessaires ; ceci dans le but de faciliter la tĂąche, mais Ă©galement de limiter les Ă©ventuelles erreurs tout au long des travaux de couture.

Les outils

Dans votre boite Ă  couture, il devrait y avoir au moins une dizaine d’outils de base qui sont destinĂ©s Ă  mesurer, Ă  marquer les tissus, Ă  couper, Ă  Ă©pingler et enfin Ă  coudre. Outre la confection d’un pantalon, vous en aurez toujours besoin dans vos travaux de couture.

Sont inclus parmi les outils de mesure le mĂštre ruban  qui est l’accessoire de base que tout couturier qui se respecte devrait disposer. Il est souple et mesure en moyenne 150cm. Son prix dĂ©pend de la matiĂšre dont il a Ă©tĂ© fabriqué : en plastique, en tissu, etc. Il va servir Ă  mesurer les mensurations qui seront ultĂ©rieurement indispensables pour l’élaboration du patron.

blank
blank

Les rĂšgles entrent en jeu lorsqu’on travaille Ă  plat afin de procurer plus de prĂ©cision. Dans l’univers de la couture, plusieurs variantes de rĂšgles sont disponibles dans les merceries ou dans des boutiques en lignes. La petite rĂšgle sert surtout dans la mesure des petites distances. Elle est fabriquĂ©e Ă  partir du bois ou de mĂ©tal. Lorsqu’il s’agit d’une mesure rĂ©pĂ©titive, nous vous conseillons d’utiliser la jauge.  La rĂšgle japonaise transparente mesurant 50cm vous sera utile pour tracer des lignes parallĂšles. Le perroquet ou pistolet est destinĂ© pour le traçage de nos courbes naturelles. Au fur et Ă  mesure que vous progressez dans votre apprentissage, vous aurez la possibilitĂ© de dĂ©couvrir d’autres instruments de mesure tels que la couturomĂštre, l’équerre, etc.

Pour un maximum de minutie, la couture nĂ©cessite plusieurs repĂšres. De ce fait, la prise de mesure et le marquage sont indissociables. Plusieurs instruments destinĂ©s pour le traçage ou marquage vous sont disponibles. Ce sont la craie de tailleur et le crayon pour tissu. Ils servent Ă  dĂ©limiter les zones de dĂ©coupes ou les plis. Si vous voulez plus de prĂ©cisions, nous vous conseillons d’optez le crayon pour tissu. Si vous travaillez sur un tissu foncĂ©, utilisez un crayon de couleur blanche. Dans le cas contraire, la craie de tailleur sera votre alliĂ©e. Ces outils de marquages ne laissent pas de marques indĂ©lĂ©biles ; leurs traces s’effacent facilement sous l’eau.

blank
blank

AprĂšs avoir pris les diffĂ©rentes mensurations et marquĂ© les diffĂ©rents repĂšres, il est temps de passer Ă  la coupe. Pour la coupe des tissus, il vous faudra une paire de ciseaux spĂ©cifique qui est le ciseau de couture. Si vous travaillez avec des tissus Ă©pais, mieux vaut utiliser un ciseau de tailleur. Le ciseau de lingĂšre sera nĂ©cessaire pour couper les fils de couture. En cas d’erreur de couture,  le dĂ©coud vite qui est une lame de mĂ©tal en forme de Y ainsi que le coupe-fil s’avĂšrent indispensable pour dĂ©coudre sans abimer votre tissu.

La coupe effectuĂ©e, passons Ă  la couture. Pour bien maintenir en place le tissu lors de l’assemblage, on sort donc les Ă©pingles Ă  nourrice. Pour parfaire leur apprentissage, les dĂ©butants en couture devraient en premier temps s’entrainer Ă  coudre Ă  la main avant de s’investir dans l’achat d’une machine Ă  coudre. Dans ce cas, il est mieux de disposer un lot d’aiguille de diffĂ©rentes tailles. L’épaisseur des Ă©pingles ainsi que des aiguilles est Ă  adapter aux tissus. Nous vous recommandons de choisir des fils Ă  coudre de qualitĂ©s, dont la teinte est Ă  adapter avec celle de votre tissu. Pour terminer, il ne faut pas oublier d’inclure le dĂ© Ă  coudre dans votre boite. Il sert Ă  protĂ©ger le doigt d’une Ă©ventuelle blessure tout en facilitant la manipulation et aide Ă  faire progresser l’aiguille Ă  travers les tissus Ă©pais.

Le choix de tissu

AprĂšs avoir regroupĂ© les instruments qui vont servir Ă  confectionner le pantalon, il est temps de se focaliser sur le tissu. Pour les dĂ©butants, choisir une Ă©toffe peut ĂȘtre un vrai casse-tĂȘte ce qui n’est pas forcĂ©ment le cas pour les couturiers expĂ©rimentĂ©s. En vĂ©ritĂ©, il ne doit pas ĂȘtre effectuĂ© de façon anodine. Le choix devrait correspondre Ă  plusieurs critĂšres. Pour dĂ©buter, le tissu devrait s’adapter au modĂšle que vous avez en tĂȘte ou que vous allez copier : court ou long, ample ou moulant, chic ou dĂ©contractĂ©,


blank
blank

Dans le cas contraire, vous courrez le risque de ne pas rĂ©ussir votre projet. Ainsi, vous devriez connaitre au  prĂ©alable les caractĂ©ristiques du tissu s’il convient ou non Ă  votre modĂšle. Il faudrait donc tenir compte de son Ă©paisseur, sa tombĂ©e et son Ă©lasticitĂ©, sa souplesse, s’il a tendance Ă  se froisser ou non, s’il rĂ©trĂ©cit ou pas au lavage. Il en est de mĂȘme pour le choix de la couleur qui devrait correspondre Ă  votre carnation, le motif selon votre gout du moment : floral, gĂ©omĂ©trique ou autres. Un autre critĂšre Ă  ne pas sous-estimer quand vous faites votre choix c’est la saison. Vous n’allez pas confectionner votre accoutrement d’étĂ© Ă  partir d’une Ă©toffe conçue pour affronter l’hiver et vice-versa. Il s’agit-lĂ  d’un fashion faux-pas qu’il faut surtout Ă©viter Ă  tout prix. Bref, il n’existe pas mal de rĂšgles Ă  suivre si vous comptez sublimer votre modĂšle.

Si malgrĂ© ces conseils que nous avons prodiguĂ©s, vous vous sentez encore perdu, n’hĂ©sitez pas Ă  poser les questions qui vous titillent. Ce ne sont pas les magasins de tissus et les merceries qui manquent  d’expert. Ils sont lĂ  pour vous Ă©clairer et vous guider dans vos choix, notamment sur les tissus Ă  privilĂ©gier.

Pour ceux qui font leurs dĂ©buts dans la couture, il faut surtout Ă©viter de manipuler des tissus trop capricieux. Cela Ă©vite les prises de tĂȘte. Le tissu en coton figure parmi les plus faciles Ă  manipuler et Ă  coudre. Vous pouvez rĂ©aliser plusieurs modĂšles de pantalons pour vous ou votre entourage en incorporant des accessoires simples comme les boutons, les fermetures ou les Ă©lastiques. Les autres tissus, vous les aborderez aprĂšs plusieurs tentatives rĂ©ussies avec le coton.

Autres choix de tissus pour confectionner un pantalon : le denim, la gabardine de coton ou de laine, le velours ou bien le jersey.

blank
blank

Le patron

Dans ce volet, nous allons vous apprendre les techniques pour concevoir  les bases d’un patron de couture d’un pantalon. Peut-ĂȘtre que bon nombre d’entre vous se demande ce qu’est un patron ? Eh bien, il s’agit en quelque sorte d’un plan de vĂȘtement qui permet de rĂ©aliser un quelconque accoutrement. Les papiers Ă  patron se vendent en rouleau dans les merceries ou les sites en ligne.

L’élaboration se fait de plusieurs maniĂšres. L’une des techniques les plus faciles surtout pour un dĂ©butant est de faire dupliquer les mensurations d’un pantalon simple qu’il souhaite reproduire. Il suffit d’épingler les extrĂ©mitĂ©s  du pantalon sur le papier Ă  patron et aprĂšs tracer les contours sur ce mĂȘme  papier a patron

blank
blank

Si l’on ne dispose pas  de patron de base, l’étape Ă  suivre consiste en premier lieu Ă  recueillir les diffĂ©rentes mensurations (tour de taille, tour de hanches,
) en utilisant votre mĂštre a ruban. Pour pouvoir prendre les mesures convenablement, il faudra ĂȘtre deux. C’est-Ă -dire que l’un mesure sur l’autre qui est debout, bien droit.

La couture entre les deux jambes et la fourche sont les principales difficultĂ©s du pantalon. La rĂ©alisation de patron des pantalons Ă  Ă©lastiques est parmi l’une des plus faciles. Si vous avez choisi de faire un patron vous-mĂȘme Ă  vos mesures ou d’en adapter un, comptez en moyenne 2,5 cm de valeur d’aisance par demi-jambe. La largeur de chaque jambe de pantalon au niveau des hanches s’obtient en divisant le tour de hanches par 4.

blank
blank

 AprĂšs cela, l’étape qui suit c’est de reporter sur le papier les diffĂ©rentes mensurations obtenues en utilisant les autres kits de mesures et de marquage. Cette action a pour objectif d’établir un patron de base personnalisĂ©.  Veillez surtout Ă  ne pas oublier de marquer les pinces ou le placement des poches. Les poches plaquĂ©es sont faciles Ă  mettre en place pour les niveaux dĂ©butants comparĂ©es aux autres poches.

La derniĂšre Ă©tape consiste Ă  dĂ©couper votre papier Ă  patron avec votre ciseau de couture. Il est mieux d’effectuer cette tĂąche sur une surface plane et horizontale. Le patron ainsi obtenu devra comporter une piĂšce pour l’avant  et une autre piĂšce pour l’arriĂšre. L’on recommande de bien les noter pour Ă©viter toutes confusions. Afin de ne pas rogner les dimensions de la piĂšce Ă  coudre, comptez 1cm de valeur de couture et 2cm pour l’ourlet de cheville.

blank

DÉCOUPER LE TISSU ET L’ASSEMBLAGE

blank

Nous voilĂ  enfin dans la derniĂšre ligne droite de notre couture. Commençons par dĂ©couper le tissu avant d’assembler les piĂšces de notre pantalon. Avant le dĂ©coupage, certains tissus nĂ©cessitent d’ĂȘtre prĂ©lavĂ©s et repassĂ©es. Ces procĂ©dĂ©s visent Ă  enlever le surplus de teintes et Ă  Ă©viter le rĂ©trĂ©cissement. Par la suite, le tissu devra ĂȘtre posĂ© Ă  plat. Les piĂšces du patron seront positionnĂ©es au-dessus du tissu Ă  couper. Le tissu et le patron seront maintenus ensemble par des Ă©pingles qui seront retirĂ©es aprĂšs le dĂ©coupage. La rĂšgle commune pour dĂ©couper un pantalon c’est de placer la hauteur de jambe en droit fil, parallĂšle Ă  la lisiĂšre du tissu. Par consĂ©quent, le mĂ©trage de tissu nĂ©cessaire est toujours, au minimum, Ă©quivalent Ă  la hauteur de jambe. Les instructions du patron sont Ă  respecter et il ne faut pas oublier de marquer sur le tissu, l’emplacement des pinces, poches ou plis divers.

Une fois que vous avez fini le dĂ©coupage, il est temps de prĂ©parer l’assemblage. Tout d’abord, il faut toujours prendre le temps de bien observer le tissu et de rĂ©flĂ©chir avant de coudre. ProcĂ©dez par la suite Ă  l’alignement de chaque piĂšce en posant l’avant et l’arriĂšre d’une jambe l’une sur l’autre. Assurez-vous que la bonne face du tissu est Ă  l’intĂ©rieur et Ă©pinglez chaque jambe. Avant de passer Ă  la machine Ă  coudre, vous pourrez bĂątir les morceaux avec un fil de bĂąti pour vĂ©rifier votre assemblage.

blank
blank

L’assemblage dĂ©finitif consiste Ă  piquer les jambes du pantalon en commençant par les cĂŽtĂ©s extĂ©rieurs, de la taille jusqu’à la cheville puis les cĂŽtĂ©s intĂ©rieurs. Ensuite vous pourrez entamer Ă  piquer les pinces, les plis ou les poches (si vous en avez mis bien sĂ»r)  puis l’entrejambe (la couture en U). Une fois l’entrejambe cousu, glissez une jambe sur l’autre jambe et vous attaquerez le piquage de la  fourche.

La fourche effectuĂ©e,  prĂ©parez et piquez la ceinture. Pour un pantalon Ă  taille Ă©lastique, repliez tout d’abord 1 cm, puis 6 cm vers l’intĂ©rieur. Épinglez et piquez Ă  2 mm du bord infĂ©rieur en laissant une ouverture dans la couture. Introduisez un Ă©lastique de la longueur de votre tour de taille ou de hanches dans la coulisse ainsi crĂ©Ă©e. Assemblez les deux bords de cet Ă©lastique puis fermez l’ouverture Ă  la main. Pour terminer la conception du pantalon, passons Ă  la finition. Il consiste Ă  piquer les ourlets des chevilles et Ă  enlever les Ă©pingles ainsi que le fil Ă  bĂąti.

blank

NOS CONSEILS

blank

Pour Ă©viter d’endommager votre tissu, opter pour une aiguille adaptĂ©e Ă  son Ă©paisseur. Utilisez un fil Ă  coudre universel ou un fil assorti avec votre tissu.N’hĂ©sitez pas Ă  vous servir d’un dĂ©couseur pour dĂ©coudre si vous constatez que vous avez commis une erreur tout au long de l’assemblage. Pour Ă©viter les plis, le repassage est indispensable aprĂšs l’assemblage Ă  la machine Ă  coudre. PrĂ©voyez donc un fer Ă  repasser pour vos travaux de couture.

Nous espĂ©rons que ces astuces vous ont aidĂ© Ă  maitriser les bases pour pouvoir confectionner un pantalon simple. L’univers de la coupe et couture est fort intĂ©ressant et trĂšs riche. Il ne se cantonne pas uniquement Ă  la confection des accoutrements. Certes l’auto apprentissage prĂ©sente de nombreux avantages, mais ne supplante pas les formations dans les ateliers. Si vous envisagez actuellement Ă  suivre un cours, nous vous invitons Ă  intĂ©grer notre atelier de couture. Nos enseignants sont prĂȘts Ă  partager leurs acquis et compĂ©tences afin de vous aider Ă  exceller dans ce domaine.

vue de profile d'un pantalon porté par une élÚve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *