Catégories
Tuto gratuit

Le vocabulaire essentiel de couture

En suivant des cours ou des tutoriels sur internet, nous rencontrons souvent des termes techniques qui nous semblent un peu flous ou même inconnus. C’est justement pour cette raison que nous avons rassemblé dans cet article, les termes et vocabulaires de base qui vous seront essentiels pour apprendre la couture et progresser dans votre passion. Certains termes plus spécifiques seront détaillés dans des articles qui leur seront consacrés.

En suivant des cours ou des tutoriels sur internet, nous rencontrons souvent des termes techniques qui nous semblent un peu flous ou même inconnus. C’est justement pour cette raison que nous avons rassemblé dans cet article, les termes et vocabulaires de base qui vous seront essentiels pour apprendre la couture et progresser dans votre passion. Certains termes plus spécifiques seront détaillés dans des articles qui leur seront consacrés.

Le patron de couture 

C’est l’un des termes incontournables en couture. Le patron de couture est une sorte de plan Ă  suivre. C’est la reproduction sur papier de chaque pièce du vĂŞtement Ă  assembler. Les patrons sont souvent vendus tout faits sur internet ou auprès de boutiques spĂ©cialisĂ©es. Avec de l’expĂ©rience, vous pouvez en crĂ©er vous-mĂŞme.

Endroit et envers

L’endroit est la face du tissu qui est visible de l’extérieur, la face où les motifs sont imprimés et bien visibles. L’envers, c’est l’autre face, c’est-à-dire la face intérieure du tissu.

Endroit contre endroit 

Positionner un tissu endroit contre endroit consiste à placer l’endroit des tissus à assembler face à face avant de les coudre ensemble. Si vous travaillez un tissu à motif, assurez-vous que les motifs s’accordent harmonieusement. S’il s’agit de tissu sans motif, n’hésitez pas à marquer votre tissu pour repérer l’endroit de l’envers.

Laize

La laize dĂ©signe tout simplement la largeur d’un tissu. Comme vous dĂ©terminez la longueur de l’étoffe Ă  l’achat, la laize est prĂ©alablement fixĂ©e par le fabricant du tissu. Elle est gĂ©nĂ©ralement de 150 cm pour les tissus destinĂ©s Ă  l’habillement, et un peu plus de 150 cm pour les tissus d’ameublement.

Sens du tissu

Connaître le sens du tissu est important pour déterminer la façon dont le tissu sera coupé et assemblé durant la couture, il tient compte du tissage du tissu, mais aussi des motifs de ce dernier. Pour définir le sens du tissu, il est important de connaître la lisière et le droit-fil.

Lisière

La lisière est la bordure latérale d’un tissu. Elle est généralement reconnue sous la forme d’une bande de 1 cm de large, dont le motif et l’aspect diffèrent du reste de l’étoffe grâce à son tissage plus serré. Il est à noter que certains tissus n’ont pas de lisière bien visible.

Droit-fil (ou sens chaĂ®ne)

Le droit fil est gĂ©nĂ©ralement le sens des fils parallèles Ă  la lisière. CoupĂ© selon le droit-fil, le tissu est plus solide et les fils ne se dĂ©tendent pas. On utilise souvent le droit fil sur la longueur du vĂŞtement, par exemple sur la longueur d’un pantalon.

Le contre-fil (ou trame)

Le contre fil est le sens des fils perpendiculaires à la lisière (et donc à un angle de 90° par rapport au droit-fil). Coupé suivant le sens contre fil, le tissu sera généralement moins solide et assez élastique.

Biais

Le biais est une bande de tissu obtenue en coupant l’Ă©toffe selon un angle de 45° du droit fil (ou du contre-fil, le rĂ©sultat est pareil). La bande obtenue est cousue sur les bords du tissu pour les recouvrir et obtenir une belle finition.  Le biais peut ĂŞtre achetĂ© en magasin ou confectionnĂ© par soi-mĂŞme.

Couper en biais

Couper en biais, c’est couper le tissu à un angle de 45° par rapport au droit fil. L’étoffe ainsi obtenue est souple et assez extensible.

Ourlet

RĂ©aliser un ourlet consiste Ă  replier le tissu sur lui-mĂŞme pour le raccourcir, notamment sur le bas du pantalon lorsque celui-ci est trop long.

Bâtir ou faufiler

Bâtir consiste Ă  assembler les tissus provisoirement Ă  la main, avant de piquer dĂ©finitivement Ă  la machine Ă  coudre. Comme un brouillon, bâtir nous permet d’avoir un aperçu de l’ouvrage, mais cette pratique permet Ă©galement d’Ă©viter que les tissus bougent pendant la manipulation en machine. Pour bâtir, on utilise un fil dont la couleur est en contraste avec celle du tissu cousu pour pouvoir retirer facilement les fils. Il est aussi recommandĂ© d’utiliser des points larges et espacĂ©s, d’oĂą le nom faufiler. Celui-ci est indispensable pour rĂ©aliser un ourlet par exemple.

Cranter 

Cranter un tissu consiste à entailler et découper des fentes régulières sur la marge de couture pour pouvoir courber le tissu. Il est Indispensable de pratiquer cette technique sur les parties arrondies de votre ouvrage comme les encolures, le col ou les emmanchures, cela évite que le tissu ne se tire ou se gondole.

Surfiler/surjeter

Surfiler est une étape incontournable de la finition qui consiste à coudre les bords du tissu pour que celui-ci ne s’effiloche pas. Elle se fait aisément avec une machine surjeteuse, mais si vous n’en possédez pas, ce n’est pas grave, utilisez le point zigzag sur une machine à coudre normale.

DĂ©garnir les angles 

Dégarnir les angles consiste à couper le surplus de tissu sur un angle, cela élimine les excédents de tissus qui autrement, formeront des épaisseurs sur les angles lorsque le tissu cousu est retourné.

Valeur de couture ou marge de couture

La valeur ou marge de couture est l’espace laissé libre entre la ligne de couture et le bord du tissu. Elle est généralement de 0,5 cm ou 1 cm. Donc, à partir de la longueur assemblée, il faut rajouter la valeur ou la marge de couture avant de découper le tissu.

Ouvrir ou aplatir les marges

Comme son nom l’indique, il s’agit d’aplatir les marges de part et d’autres de la couture, en les écartant et en passant le fer à repasser par-dessus. Effectué à l’envers du tissu déjà assemblé, cela permet de cacher les marges de couture lorsque le vêtement est porté à l’endroit.

Entoiler ou thermocoller

Entoiler un tissu consiste Ă  le rendre plus rigide, plus solide et Ă©pais en le doublant avec une toile (souvent le Vlieseline). Thermocoller, c’est entoiler en utilisant une toile spĂ©cifique qui colle au tissu grâce Ă  la chaleur : le thermocollant. Pour en savoir plus sur l’entoilage, suivez nos conseils ici.

AppliquĂ© 

Un appliquĂ© est un morceau de tissu que l’on coud sur un autre Ă  titre dĂ©coratif. Un appliquĂ© peut ĂŞtre une forme gĂ©omĂ©trique, un cĹ“ur, une fleur, … etc, c’est selon votre inspiration. Pour le coudre, on utilise gĂ©nĂ©ralement un point zigzag serrĂ© (point bourbon) sur le pourtour du motif.

En espérant vous avoir aidé à comprendre les termes techniques les plus utilisés en couture, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour partager vos remarques ou pour poser vos questions.

2 réponses sur « Le vocabulaire essentiel de couture »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *