Catégories
Actualités Tuto gratuit

Votre boite Ă  couture

Il est souvent dit que la couture nécessite du talent et prend énormément de temps.
En rĂ©alitĂ©, tout est question de techniques et de matĂ©riels. Pour rĂ©ussir vos travaux de couture, il est indispensable d’utiliser les bons outils et les Ă©quipements adaptĂ©s Ă  votre projet. Bien sĂ»r, vous aurez besoin d’une bonne machine Ă  coudre et du tissu, mais dans cet article, nous nous pencherons plutĂ´t sur les «petits outils» qui feront de vous un pro de la coupe et couture.

Les outils de mesure 

Avant de couper votre tissu, il faut dĂ©jĂ  disposer des mesures correctes pour Ă©viter d’avoir un vĂŞtement grossier, trop large ou trop Ă©troit. C’est pour cette raison que nous entamerons cet article avec les outils de mesure.

Le mètre ruban

Que pour prendre vos mensurations ou vérifier la longueur du tissu à couper, vous ne pouvez pas vous passer du mètre à ruban. Pour bien le choisir, il faut tout simplement s’assurer que celui-ci est souple et bien résistant, et doit mesurer 150 centimètres au minimum. La plupart des mètres rubans indiquent les mesures en centimètre sur un côté et en pouce sur l’autre. Certains modèles sont équipés d’enrouleur automatique et peuvent mesurer jusqu’à 300 centimètres.

Les règles et équerres

Il existe des règles et équerres de différentes tailles, mais aussi de matières différentes. Généralement elles sont en métal, en bois ou en plastique. Nous vous présenterons les 3 modèles les plus utilisés dans cet article.

  • Une règle mĂ©tallique de 50cm : souvent de forme carrĂ© Ă  la base, elle est indispensable pour mesurer et tracer votre tissu ou le papier patron
  • Une règle PVC transparent de 20cm : de forme plate, elle est idĂ©ale pour prendre des mesures de prĂ©cision grâce Ă  la transparence
  • Une Ă©querre isocèle mĂ©tallique:  permet de trouver facilement l’angle droit et 45°, très pratiques pour les tracĂ©es

Pour plus de dĂ©tails, vous pouvez lire l’article sur les techniques de prise de mesure ici.

Les outils de coupe

Après avoir effectué vos mesures, il est temps de passer à la coupe. Pour cela, découvrons ensemble le matériel de base nécessaire.

Les ciseaux du tailleur

Il s’agit du grand ciseau mĂ©tallique avec une lame de 20cm. Il sert principalement Ă  couper le tissu, et rien que les tissus ! Assurez-vous que personnes d’autres ne l’utilise sur d’autres matières. N’hĂ©sitez pas Ă  investir sur des ciseaux de qualitĂ© pour Ă©viter d’abĂ®mer vos tissus lors de la coupe.

De ce fait, vous devez avoir 3 paires de ciseaux : une pour couper le tissu, une pour couper du papier et une troisième paire, plus petites avec des lames pointues, pour couper les fils. Ce petit ciseau est également appellé ciseaux de broderies.

Le coupe fil

Le coupe fil est un outil indispensable pour couper les fils à la fin de chaque couture. On l’appelle également un découd-vite, car il peut servir à défaire les coutures ratées ce qui s’avère être utile pour les débutant(e)s. Cet outil offre une meilleure ergonomie que le ciseau de broderies.

Le papier Ă  patron

Les patrons de couture qui vous ont été fournis dans les livres et/ou les sites internet spécialisés dans la couture comme Burda sont destinés à être utilisé plusieurs fois. Il vous faudra donc les décalquer et les reporter pour éviter de les abîmer.

Une fois le patron reproduit, vous devez les découper et épingler sur votre tissu.

La roulette Ă  patron

Vous l’aurez compris, la roulette est indispensable si vous reproduisez un patron de couture avec un papier carbone ou du papier kraft.

Voici les 3 types de papier que vous pouvez utiliser pour décalquer le patron de couture :

  • Le papier de soie : c’est un papier fin et transparent. Bien que fragile, le papier de soie est très pratique pour dĂ©calquer rapidement un patron. Il est vendu auprès des merceries en format de plus de 100 centimètre, ce qui est intĂ©ressant pour les grands patrons comme les pantalon, jupe ou manteau.
  • Le papier carbone : il s’utilise pour transposer le patron de couture directement sur le tissu, le papier carbone se place sous le tissu et les points sont tracĂ©s grâce Ă  la roulette. Il existe en diffĂ©rentes couleurs, mais choisissez la couleur qui prĂ©sente un meilleur contraste par rapport Ă  votre tissu.
  • Le papier kraft :  il est plus Ă©pais et plus rĂ©sistant que le papier de soie, et peut donc s’utiliser plusieurs fois. Comme le papier kraft n’est pas transparent, vous devez reproduire le patron de couture en utilisant la roulette.

Le matériel de marquage de tissu

Une fois le patron reproduit et placé sur votre tissu, il est temps de procéder marquage du tissu. Les marquages peuvent être des marques de coupe, des marges de couture, des notes mais aussi des lignes de patron comme les placements de boutons ou placement de poches ou pinces.

Nous vous conseillons d’utiliser des marquages qui peuvent s’enlever facilement et qui ne laissent aucune trace après le lavage.

Il s’agit de

  • La craie du tailleur : elle est très pratique car les marques s’enlèvent facilement. Il vous suffit de choisir les couleurs qui offrent un meilleur contraste avec votre tissu pour que vos tracĂ©s soient bien visible
  • Les feutres lavables : ils s’utilisent comme la craie, mais toujours essayer sur un bout de tissu pour Ă©viter les mauvaises surprises

Les Ă©pingles

Les épingles servent à maintenir les tissus ensemble pour la couture et fixer le patron sur le tissu avant la coupe. Elles sont de formes et dimensions différentes et s’achètent généralement en boites auprès des merceries ou boutiques spécialisées. Notons juste les quatre principaux types d’épingles :

  • Les Ă©pingles standards : ce sont les Ă©pingles de tous les jours. En gĂ©nĂ©ral, elles sont de tailles standard, mais si vous avez le choix, optez pour les Ă©pingles fines qui n’abimeront pas vos tissus
  • Les Ă©pingles Ă  tĂŞtes de verre : elles sont gĂ©nĂ©ralement plus longues et Ă©quipĂ©es de tĂŞtes en verre un peu plus grande que celle des Ă©pingles standards, ce qui facilite sa manipulation. Ce type d’épingle ne se dĂ©forme pas au repassage
  • Les Ă©pingles Ă  tĂŞtes fleur : comme les Ă©pingles Ă  tĂŞte de verre, elles sont plus longues mais plates. Ce type d’épingle ne se dĂ©forme pas non plus au repassage
  • Les Ă©pingles Ă  nourrice : Ă  utiliser de diffĂ©rentes façons, pour faire passer les Ă©lastiques par exemple

N’hésitez pas à utiliser un porte aiguille (ou pique épingle) où vous planterez les épingles et qui permettra de les attraper facilement.

Les aiguilles

Indispensables Ă  la couture, il en existe de diffĂ©rentes tailles et grosseurs. Nous vous suggĂ©rons de choisir les aiguilles adaptĂ©e au type de tissus ou de matières que vous travaillez. Cela Ă©vitera d’abimer vos tissus mais aussi pour Ă©viter d’user trop rapidement votre aiguille.

Notez que l’aiguille pour la couture Ă  la main est diffĂ©rente de celle utilisĂ©e sur la machine Ă  coudre.

Pour dĂ©buter, optez plutĂ´t pour l’aiguille dite universelle :  elle s’adapte Ă  presque toutes les matières grâce Ă  sa pointe un peu arrondie.

A titre d’information, les aiguilles sont numĂ©rotĂ©s de 60 Ă  110. Les numĂ©ros corespondent au diamètre de l’aiguille au centième de millimètre, dont ci-après les modèles les plus courants ainsi que leur utilisation :

  • 60 : organza de soie, tulle, organdi de coton
  • 70 : soie, voile de coton
  • 80 : aiguille courante qui convient Ă  la plupart des tissus
  • 90 : lainage fin, polaire, matelassĂ©
  • 100 : jean, lainage Ă©pais

En espĂ©rant vous avoir aidĂ© sur la liste de matĂ©riels et Ă©quipements nĂ©cessaires pour dĂ©buter en couture, n’hĂ©sitez pas Ă  nous poser vos questions en commentaires. A vos machines !

2 réponses sur « Votre boite à couture »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.